Quand on est propriétaire et passionné de chevaux, on a souvent le même rêve : Avoir son cheval chez-soi. Pour autant, est-ce un rêve à réaliser ? Comment passer de ce rêve à la réalité ? Quelle devra être mon organisation matérielle et son coût ? Quelles seront mes responsabilités ? Quelle sera ma charge de travail ?

Découvrez tous nos conseils pour que votre loulou se sente bien chez vous.

Mon cheval à la maison

La première chose à savoir est que votre cheval ne peut pas vivre seul chez vous, il lui faudra un compagnon. Un autre cheval ou poney serait l’idéal, mais des moutons, des chèvres peuvent aussi lui permettre de tromper la solitude même si ce n’est pas l’idéal. 

Un cheval vit naturellement en groupe, il lui faut des codes de communication communs à son espèce pour qu’il puisse être équilibré psychiquement. Alors il faut vous attendre si vous voulez bien faire les choses à accueillir au moins un deuxième cheval.

Chevaux libres mangeant de l'herbe

Concernant la surface, on dit souvent qu’il faut prévoir 1 hectare par cheval donc prévoir deux hectares si vous comptez recevoir deux chevaux ou plus à la maison. Cette surface permet une autonomie alimentaire en herbe et la possibilité pour les chevaux de pouvoir galoper à volonté.

Dans l’idéal, deux hectares ou plus vous permettront de pouvoir faire des rotations de parcelles et pouvoir laisser des parcelles au repos afin de permettre à l’herbe d’y repousser, herser, etc.

carrière avec moulin à vent

Si vous avez moins d’un ou deux hectares, vous pouvez opter pour le Paddock Paradise. Ce système consiste à créer un parcours pour les chevaux, c’est-à-dire des allées de 4 mètres de largeur environ où les chevaux pourront circuler entre leurs divers points d’intérêt : eau, nourriture, stabulations, abris… Cela permettra de les faire marcher un maximum. Dans ce genre de système, l’apport en nourriture est essentiellement du foin fait à partir des parcelles de votre terrain où les chevaux n’auront pas accès. En gros, vous faites pousser vous-même votre herbe pour en faire du foin.

chevaux en train de courir dans une carrière

Si vous voulez travailler votre cheval, il vous faudra au moins une carrière. La solution la plus économique est la carrière en herbe où il vous suffira de clôturer un rectangle de la taille souhaitée. La carrière en sable, quant à elle, représente un réel investissement, si on veut faire les choses correctement, mais surtout de manière pérenne et éviter les dépenses supplémentaires au fil du temps. Si vous en avez les moyens, toutes les possibilités s’offrent à vous : manège, rond de longe, douches, solarium… bref le grand luxe mais pas à la portée de la majorité des bourses.

Ici, on va s’intéresser à une estimation des coûts pour des installations indispensables de base.

Mon organisation matérielle

Le terrain

Si vous avez la chance d’avoir du terrain tant mieux, sinon il faut en rechercher un pas trop loin de votre domicile, car il faut penser aux visites quotidiennes. Car oui, avoir un cheval chez soi nécessite des visites quotidiennes. Si vous ne pouvez pas le faire vous-même, il faudra demander à un tiers de confiance et qui s’y connaît un minimum en chevaux afin de vous prévenir en cas de pépin.

Les terrains agricoles disponibles peuvent se trouver sur certains sites, mais beaucoup par le « bouche à oreilles », si vous avez une touche sur un terrain et que vous êtes sur le point de l’acheter, il faudra attendre un délais de 3 mois environ correspondant au droit de préemption de la SAFER (société d’aménagement et d’établissement rural) elle peut utiliser son droit de préemption et vous subtiliser l’achat du terrain. En général tout se passe bien, mais ça peut arriver. Sinon vous pouvez simplement louer un terrain près de chez vous avec le risque d’être mis dehors en cas de litige, mais comme dans la plupart des cas, tout se passe bien en général.

Achat du terrain agricole à l’hectare : La fourchette varie énormément en fonction des régions.

En Normandie par exemple, le prix de l’hectare agricole au début de l’année 2020 est d’environ 7000 euros.

Donc pour 2 hectares à l’achat :  environ 14 000 euros

Pour 2 hectares en location : environ 400 euros /an (200 euros par hectare)

L’abri

 Il vous faudra, si vous n’avez pas d’abris naturels sur votre parcelle, acheter ou faire un abri. Si vous êtes dans une région humide, il faudra prévoir un revêtement de sol pour que vos chevaux ne pataugent pas dans la boue à l’intérieur et aux abords de votre abri. Vous pouvez prévoir de réaliser une dalle en béton avec une pente d’écoulement des liquides, mais attention: si elle fait moins de 20 m2, une déclaration préalable de travaux suffit, mais si elle fait plus, il faut demander un permis de construire ( à titre indicatif une dalle 5 x 7 m d’une épaisseur de 10 cm coûte en moyenne 1800 euros). Il existe des astuces plus économiques comme des plus petites dalles en béton, en vente dans les magasins de bricolage (2.90 euros la dalle de 50×50 cm).

Si le confort du cheval est important, l’impact écologique n’est pas à négliger.

Quant à l’abri tout dépend du type d’abri et de la qualité du bois :

Un abri libre-service pour deux chevaux avec râtelier à foin intégré 3x6m à monter soi-même : environ 1500 euros, moins si vous le bricolez vous-même.

abri chevaux

Le revêtement de sol : 

Dalle en béton : 2.90 euros la dalle 50×50

Dalle Ondeane Grise

Ou dalles stabilisatrices spéciales à partir de 18 à 60 euros le m2.

L’accès à l’eau

Il vous faudra à tout prix de l’eau sur le terrain, si le terrain n’est pas approvisionné en eau, il faudra prévoir un système de récupération de l’eau de pluie via des gouttières sur l’abri et une tonne à eau la stocker ou la transporter.

Un bac à eau 600 l : environ 300 euros

Bac de pâturage Eco La Gée 1000 L

Tonne à eau 1000 l : de 300 à 400 euros

C:\Users\ridel\AppData\Local\Microsoft\Windows\INetCache\Content.MSO\CD2022CE.tmp

La sellerie

Un abri de jardin posé sur une dalle béton peut faire l’affaire pour environ 800 euros.

C:\Users\ridel\AppData\Local\Microsoft\Windows\INetCache\Content.MSO\D42A4FE7.tmp

Dans la sellerie prévoir votre armoire à pharmacie, indispensable lorsqu’on a un cheval chez soi. Vous devez pouvoir faire les premiers soins en attendant l’arrivée du vétérinaire. Vous pourrez y entreposer tout votre matériel, mais également les outils pour l’entretien des sols : brouette, fourches, pelles, etc. une dimension de 16 m2 semble raisonnable.

C:\Users\ridel\AppData\Local\Microsoft\Windows\INetCache\Content.MSO\3E0C9129.tmp
Matériel d'écurie à petits prix – Blog Esprit-Equitation ...

La carrière

Nous allons parler d’une carrière de taille minimum raisonnable pour bien travailler : 20 x 30 m soit 600 m2.

Si vous optez pour une carrière en herbe, il vous suffira de la clôturer. Une clôture sympa à deux lisses rondes en bois vaut environ 11 euros au mètre linéaire. Ici, pour la taille de la carrière, le coût serait de : 1100 euros.

cheval broutant de l'herbe dans une carrière en herbe

Si vous optez pour une carrière en sable 60×30 m, il faudra compter :

cavalier avec son cheval dans une carrière en sable
  • le décaissement par un terrassier avec pente de drainage : 1800 euros
  • le géotextile : 1400 euros
  • tout venant 48 tonnes avec livraison : 2000 euros
  • location d’un rouleau compresseur : 200 euros
  • le sable 125 tonnes type FONTAINEBLEAU avec livraison : 4200 euros
  • clôture à deux lisses rondes : 1100 euros

Soit un total de : 10 700 euros 

Attention, ces prix varient bien évidemment en fonction des régions et sont estimés au travers d’une étude de marché auprès de plusieurs fournisseurs afin de vous donner une idée de base.

Si vous passez par un professionnel, vous pouvez avoir une bonne carrière pour environ 15 000 euros et rien à faire.

Mes responsabilités, leurs coûts

Le fumier

Vous pouvez le donner, l’échanger ou le vendre ou l’utiliser vous-même en faisant du compost et ainsi amender vos terres.

Mais il va devoir être stocké selon la réglementation sanitaire départementale (RSD) disponible en mairie.

Extrait d’un RSD :

« Les fumiers doivent être déposés sur une aire étanche, munie d’un point bas, où sont collectés les liquides d’égouttage…, tout dépôt sur ou à proximité immédiate des voies de communications est interdit ».

Les assurances

Il est important de prendre une assurance en cas de dommages causés par votre cheval, cette assurance n’est pas très onéreuse, environ 30 euros par an.

Vous pouvez également décider de prendre une assurance complémentaire pour couvrir des frais vétérinaires si vous n’avez pas vous-même prévu de réserve d’argent en cas de pépins de santé. Certaines factures peuvent vite s’envoler en cas d’intervention. Vous pouvez en trouver à partir de 30 euros par mois. C’est un coût, certes, mais au moins vous serez tranquilles et assurés que vos factures supérieures à 150 euros soient remboursées dans une limite d’environ 4500 euros par an en moyenne selon la formule adoptée.

Sachez que toutes ces assurances sont deux fois moins chères si vous les prenez via votre licence fédérale. Alors il faut y penser.

Les vaccins obligatoires

La plupart des vaccins nécessitent un rappel une fois par an, le budget est alors compris  entre 40 à 80 euros par vaccination, frais de déplacement du vétérinaire compris.

Les vermifuges

Le cheval peut être également vermifugé à chaque changement de saison, soit 4 fois par an ou 2 fois par an, il existe aussi des propriétaires qui préfèrent la coprologie (analyse du crottin) pour éviter les vermifuges chimiques systématiques. Un vermifuge coûte entre 10 et 30 euros.

Le pareur, le maréchal-ferrant

Il faut prévoir un passage toutes les 6 à 8 semaines donc environ 6 à 8 passages par an. Un simple parage coûte en moyenne 35 euros, un ferrage classique sur deux antérieurs 50 à 60 euros, un ferrage aux antérieurs et postérieurs 100 à 120 euros.

Le transport

Beaucoup de propriétaires optent pour l’achat d’un van d’autres pour l’achat d’un camion. Mais cela n’est nécessaire que si vous prévoyez de sortir votre cheval régulièrement en compétition par exemple. Si vos sorties restent limitées aux stricts minimums, autant louer un van ou mieux un camion (plus stable et facile à conduire) au coup par coup.

Ma charge de travail

J’entends par charge, le temps incompressible au nettoyage et aux soins, mais il est évident qu’avoir à s’occuper de son cheval est un vrai plaisir.

Selon mon enquête auprès de différents propriétaires, il en ressort une moyenne de deux heures par jour parfois bien moins parfois plus en fonction du fait que vous montiez ou non votre cheval.

Conclusion

J’espère que cet article aura pu vous éclairer. Avoir un cheval n’est pas de tout repos mais c’est également un réel plaisir, si vous voulez sauter le pas, n’oubliez pas que vous n’êtes jamais seuls, il existe beaucoup de groupes pour répondre à vos questions un peu partout, sachez également vous entourer et si voulez prendre des vacances, c’est possible ! En ayant une personne de confiance qui peut passer sur place ou mettre vos chevaux en pension le temps de votre voyage.

Pour suivre tout votre budget, on vous offre notre carnet de suivi. N’hésitez pas à le télécharger. Il vous sera très utile. 👇

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire