L’équitation est le quatrième sport qui compte le plus de licenciés en France avec 80% de femmes. Pourtant, cette activité est peu médiatisée, particulièrement coûteuse, difficilement accessible en transport en commun, à toutes épreuves climatiques, voire risquée. Alors quel est son secret ? Pourquoi cet animal est-il si attachant ?

Et si l’équitation n’était pas qu’un sport ?

Finalement lorsque l’on interroge les cavaliers et cavalières sur leurs motivations à choisir cette activité plutôt qu’une autre, beaucoup nous parleront du lien qu’ils peuvent avoir avec l’animal, de la sensation de liberté, d’adrénaline qu’ils éprouvent ou encore d’un rêve de galop sur la plage. Pour Constance, propriétaire d’une jument  Irish Cob à Pornic, l’équitation représente une forme d’évasion où elle se sent en connexion avec l’animal, la nature et elle-même. «Une balade sur la plage lors d’un après-midi ensoleillé est un véritable moment de bonheur. Je mets mes soucis personnels et professionnels de côté et je profite du moment présent. ». Certains vous parleront même d’équithérapie, cette faculté qu’ont les chevaux à apaiser le mental et de vous confronter à vous-même ». Plus que la compétition, l’attrait pour la musculature parfaite 💪ou autre motivation c’est bien l’aspect émotionnel et relationnel qui va attirer la plupart des cavaliers.

Un être vivant

Symbole de liberté, force, élégance, le cheval suscite à la fois admiration et crainte. Contrairement aux autres sports, l’équitation est le seul qui se pratique en binôme avec un animal. Le cavalier est responsable d’un être vivant. Par conséquent, il  y a toujours un temps de préparation et de récupération pour l’animal. Certains verront le cheval comme un outil pour satisfaire leur ego quand d’autres y verront un véritable partenaire avec qui ils forment une équipe et instaurent une relation de confiance.

Le cheval partenaire

Comment entretenir le lien ?

Monter à cheval c’est super, mais finalement c’est à soi que l’on fait le plus plaisir. Le cheval pour lui c’est un peu une corvée. C’est comme si l’on nous demandait de faire une série de pompes tous les jours. Oui l’exercice c’est bon pour la santé (quand c’est bien fait) mais on peut aussi varier les plaisirs pour entretenir la motivation du cheval.

Travail en liberté, jeux, balade, soyez attentif à ce qu’il aime et proposez-lui des activités variées. Faites des pauses pendant les séances, soyez clair et juste dans vos demandes, encouragez et récompensez beaucoup; c’est comme cela que vous allez participer au bien-être de votre partenaire et doper votre complicité.

L’émotion, la relation, l’admiration pour l’animal font de l’équitation une activité unique. Le cheval n’est pas un simple objet de consommation, mais un véritable partenaire, un être vivant sur qui l’on veille et qui nous rend au centuple ce qu’on lui donne. Et vous, quel lien entretenez-vous avec votre cheval ?

[Total : 1   Moyenne : 5/5]

    1 Response to "Mon cheval, mon partenaire"

    • Christine Baron

      Tout à fait d’accord, c’est tellement plus qu un simple sport, l équitation !!🐎

Laisser un commentaire