Du latin equitare, qui signifie « aller à cheval » la définition du mot “équitation” a beaucoup évolué avec le contexte historique, culturel, social et économique. À l’époque, l’équitation avait une fonction utilitaire pour permettre les déplacements, puis militaire avec la chevalerie et la cavalerie. Ce n’est qu’après le développement de la motorisation qu’elle est devenue une discipline de sport et de loisir. Cependant, l’équitation ce n’est pas que « Monter à cheval ». Nous allons voir la définition de ce mot ainsi que les différentes pratiques.

Définition de l’équitation

Lorsque l’on recherche la définition du mot équitation sur Google, nous pouvons lire “Action et Art de monter à cheval” la description est simple et efficace, mais quelque peu réductrice. Pour Wikipedia “L’équitation est la technique de la conduite du cheval sous l’action humaine. Elle peut être pratiquée comme un art, un loisir ou un sport. Dans cette discipline, l’être humain a pour partenaire un équidé, le plus souvent un cheval ou un poney.” Cette définition nous semble plus moderne puisqu’elle inclut le travail à pied, l’éthologie et d’autres pratiques ne nécessitant pas de monter à cheval. Pour Cheval Évolution, le concept d’équitation est plus largement :

“ L’ensemble des interactions entre un humain et son partenaire équidé.”

L’équitation, un sport, un loisir, un art

Aujourd’hui la première chose qui nous vient à l’esprit lorsque l’on pense à l’équitation c’est la pratique sportive. On imagine Pénélope Leprévost, Kevin Staut, Roger-yves BOST ou Philippe Rozier, médaillés olympiques de Rio en 2016. On se représente un  parcours de CSO, une reprise de dressage, une épreuve d’endurance ou un match de Horseball. Il y en a pour tous les goûts puisque l’équitation comprend une vingtaine de disciplines : différentes, dont 3 olympiques :

  • Le CSO ou concours de saut d’obstacles
  • Le dressage qui consiste à effectuer des figures spécifiques
  • Le CCE ou concours Complet d’équitation qui inclut ces 2 disciplines ainsi qu’une épreuve d’équitation d’extérieur.
Dressage

Par opposition à la compétition, la pratique de loisir se développe avec des objectifs plus basés sur le plaisir par exemple la randonnée ou l’équitation d’extérieur. Il s’agit plus généralement d’une équitation sans finalité de compétition pour le simple bonheur d’évoluer à cheval ou avec son cheval.

Balade à cheval

L’art équestre est le fait de mettre en scène un cheval, le plus souvent dressé et orienté par les aides invisibles du cavalier. L’art réside dans la prestance, l’élégance et l’émotion qui se dégage du cheval.

Spectacle équestre

La thérapie par l’équitation

Equithérapie

Historiquement, le cheval avant d’être un partenaire était considéré comme un outil pour aider à labourer un champ, ramener le bétail ou combattre. Le cheval exécutait les ordres de l’homme pour répondre à un besoin de survie.

Puis les ordres sont devenus “des aides” montrant l’évolution du couple humain-cheval. L’équidé devient un partenaire de réussite, le couple une équipe et la complicité, la clé du succès.

Enfin, le cheval semble prendre un rôle de plus en plus actif avec le développement de l’équithérapie et de l’équi-coaching.

Il est enfin considéré comme un individu doté d’émotions et de qualités sociales avec lequel l’humain peut interagir et même apprendre ! Et vous comment définissez-vous l’équitation ? Quelle est votre propre vision ?

[Total : 2   Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire